La région en photos   -   Les commerces   -   Les villes   -   Les îles   -   Contes et légendes

Quimper

Située à l'extrême ouest du Finistère, Quimper ou Kemper en breton est l'ancienne capitale de la Cornouaille.

C'est une ville de plus de 64.000 habitants. Quimper est la deuxième ville du Finistère, derrière Brest.
Avant 1960, Quimper couvrait 192 hectares. Du coût, c'était le chef-lieu le plus petit de France.
C'est grâce à l'annexion des trois communes limitrophes : Kerfeunteun, Ergué-Armel et Penhars, que Quimper est devenu en 2010 la 77e commune de France ! et la 2ème du Finistère en population !
En 2005, Quimper se classait en 22ème position des villes françaises où il fait bon vivre.







Quimper intra-muros occupe une superficie d'une quinzaine d'hectares entourée par 1500 mètres de murailles bordées par le Frout, l'Odet et le Steir.



La Sous-préfecture de Quimper face au canal de l'Odet
Grand prix du Fleurissement depuis 2003, Quimper est un ravissement. La ville est traversée par deux rivières, dont l'Odet. On peut s'y ballader le long des quais jalonnés de passerelles fleuries.



Quimper dispose de belles rues piétonnes bordées de magasins et de brasseries




Les rues de Quimper sont très animées et commercantes : les enseignes de vêtements, bijoux, bagagerie, art de la table ... y sont toutes présentes.
Avec les Halles Saint-François (marché alimentaire ouvert tous les jours), un grand marché le mercredi et le samedi, de nombreux marchés de quartier dont un marché bio.
De plus, la ville est bordée de 3 grandes zones commerciales et de grands magasins d'usines.





Partiellement urbanisé, cet espace accueille des champs, des vergers et des jardins dans sa partie haute, tandis que la partie basse accueille le Palais des évêques, les maisons des chanoines et des bourgeois. Les maisons à colombages, similaires à celles actuellement présentes dans le vieux Quimper, bordent les ruelles sinueuses et partiellement pavées.







Aux origines de Quimper, les mythes se confondent avec les quelques récits historiques de l'époque. Daté de 1235, la Vie de Saint Corentin attribue la fondation de la ville à Gradlon vers les Ve ou VIe siècle. Roi de la ville d'Ys, Gradlon aurait fait don de son château situé au confluent de l'Odet à l'ermite Corentin pour édifier sa cathédrale.
Saccagés lors de la période révolutionnaire, les édifices religieux sont restaurés ou reconstruits.





   

Auray

Locmariaquer

Quiberon

Saint Anne d'Auray

L'île de Saint Cado

Beg Meil

Concarneau

La presqu'île de Crozon

Camaret sur mer

Douarnenez

Quimper

Le mont Saint Michel
La bretagne en photos   -   Les commerces   -   Huitres et ostréiculture en Bretagne Sud   -   Les villes   -   Les îles   -   Légendes bretonnes
Toutes les photos et les textes sont la propriété de Auray.org © 2017