La région en photos     Les commerces     Les villes     Les îles     Contes et légendes     Ostréiculture

Belle-Île-en-Mer

Belle-Île est, derrière la Corse, la troisième île en France de par sa superficie.

Située au sud du Morbihan, à 15 km au large de Quiberon, Belle-Île-en-Mer est longue de 20 Km et de 9 Km dans sa plus grande largeur. Belle-Île-en-Mer est la plus grande des îles du Ponant.
Les habitants de Belle-Île-en-Mer se nomment les Bellilois et les Belliloises.





Le bateau arrivant à Belle-île et en provenance de Quiberon. Arrivée au Palais.



Le Palais









L'enseinte urbaine de Palais est un ensemble de fortifications continu conçu pour empêcher la prise de la ville. Elle fût construite entre 1803 et 1877 et c'est un des plus beaux exemples d'enceinte urbaine du Premier Empire de France.

Les quatre communes de Belle-Île-en-Mer : Bangor, bourg situé à l’intérieur des terres, Locmaria, bourg situé à la pointe est de l'île, Le Palais, port principal et chef-lieu du canton de Belle-Île et Sauzon, second port.

La citadelle Vauban :

Fortifiée par Vauban, le "cuirassé de l'Atlantique" surplombe le port du Palais. La citadelle Vauban abrite un musée qui retrace l'histoire de Belle-Île et accueille des expositions temporaires et des concerts.





Belle-Île-en-Mer propose une variété des décors. Des dunes de sable fin de la plage de Donnant aux falaises sculptées de la pointe de Taillefer ou des Poulains, Belle-Île offre un spectacle remarquable, immortalisé par de nombreux artistes, peintres ou poètes.

Le grand phare de Goulphar





le grand phare de Goulphar, depuis la plage de Donnan.
La tour du phare de Gouphar, entrée en service en 1836, mesure 52m. Son ascension est possible jusqu'au balcon, aprés avoir gravi 213 marches de granit et un escalier de fer.

Sauzon





Aujourd'hui, Sauzon est devenu un agréable port de plaisance, mais sa vocation première était port de pêche qui connu son apogée en 1878.





Ses façades colorées et ses ruelles étroites.








La pointe de Bugul, la plage de port Yorc'h et la plage des Grands Sables.

La maison de Sarah Bernhardt, à la pointe des poulains





Le fort Sarah Bernhardt est un fortin militaire du 19ème siècle où la comédienne française Sarah Bernhardt (1844-1923) passa ses vacances d'été durant 30 ans, entre 1894 et 1922.
Lors d'une promenade sur la pointe des Poulains, elle découvrit ce fortin désaffecté et à vendre, au milieu d'une nature sauvage de mer et de rochers.
A partir de 1893 et durant une trentaine d’années, la comédienne transitera par Quiberon pour rejoindre sa maison de Belle-île.
En 1922, malade, surendettée et amputée d'une jambe depuis 1915, elle est obligée de vendre sa propriété la mort dans l'âme. Elle disparaît l'année suivante et repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris, malgré sa volonté d'être inhumé face à la mer.
Après avoir été laissé longtemps à l'abandon, le fort est restauré et transformé en musée Sarah Bernhardt par le Conservatoire du littoral dans les années 2000.





   
A découvrir aussi :


Belle-Île-en-mer

L'archipel des Glenans

L'île de Groix

L'île d'Houat

L'île d'Ouessant

L'île de Sein
La bretagne en photos   -   Les commerces   -   Huitres et ostréiculture en Bretagne Sud   -   Les villes   -   Les îles   -   Légendes bretonnes
Toutes les photos et les textes sont la propriété de Auray.org © 2017